L'Oenotourisme:

un atout marketing et commercial fort dans l'univers des vins et des spiritueux

« Les métiers du vin emploient un nombre toujours croissant de personnes dans des secteurs très variés, qui vont de la production à la commercialisation en passant par la restauration.

Oenologues, sommeliers et viticulteurs sont recherchés, bien que de nombreux oenologues diplômés soient sur le marché du travail et doivent souvent exporter leurs compétences à l'étranger. Mais les exploitations viticoles ont aussi besoin de compétences variées : commerce, marketing, export, comptabilité, droit, qualité, web... Il faut être passionné pour trouver sa voie dans les métiers du vin, même si l'on n'est pas vigneron de génération en génération.

De nos jours, il existe une formation pour chaque métier, pour chaque filière, mais le lien entre toutes ces filières reste encore et toujours le produit vin, qu'il faut savoir décrire, analyser, commenter, juger, définir, mettre en valeur, vendre, et pour cela, la matière commune entre ces filières et ces formations est la dégustation.

Le monde des spiritueux représente un univers à part dont il faut connaître les bases. Le chiffre d'affaires mondial de l'industrie des spiritueux est évalué à plus de 300 milliards de dollars, soit quasiment le double de celui de l'industrie du vin. Cette filière demande des qualifications différentes de celles des vins et son réseau professionnel est également distinct, il est donc indispensable de former les étudiants afin qu’ils possèdent une parfaite connaissance de ce marché, et des exigences particulières de la supply chain et du trade marketing. »

 

Béatrice-Anne de la Mare, directrice pédagogique et formatrice


Que vient faire l'oenotourisme dans la commercialisation/le conseil en vins et spiritueux?

L'Oenotourisme est le ciment, le lien entre toutes les activités et professions en rapport avec le vin, et même les spiritueux. 

 

En France, les régions viticoles s’ouvrent enfin à l’oenotourisme, et en 2016 s'est ouvert à Bordeaux la Cité des Civilisations du Vin. Un énorme projet dont l’objectif est d’attirer pas moins de 400 000 visiteurs par an. 

 

La profession se structure pour faire face à cette demande et apporter une offre touristique en conséquence. Visite de chais, chambres d’hôte, restauration, dégustation, l’œnotourisme est une activité porteuse vouée à se développer encore dans les prochaines années et devient une filière qui se professionnalise. En effet, l'Oenotourisme qui permet de drainer des visiteurs du monde entier, est également un moyen efficace de faire découvrir une propriété, une région viticole, un produit et de fidéliser la clientèle, donc une forme de Marketing expérientiel et pédagogique.

 

La filière recrute des profils diversifiés et très polyvalents. Dans ce secteur d'activité, on touche un peu à tout: accueil, GRH, commerce, négoce, vente, conseil, service, restauration, hôtellerie, guidage, dégustation, etc... les exemples n'ont de limite que l'imagination de ceux qui créent et innovent dans les produits oeno-touristiques.